violences
 

Alors qu'une centaine de personnes ont été placées en garde à vue mardi après les violences en amont du cortège parisien du 1er mai, leur profil se dévoile peu à peu. 43 gardes à vue ont par ailleurs été prolongées ce mercredi soir, et trois personnes doivent être déférés. 

Votre opinion

Postez un commentaire