Lors de la manifestation du 1er Mai, à Paris
 

David Le Bars, secrétaire général du Syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN), a expliqué sur notre antenne pourquoi la présence et les agissements des black blocs étaient difficiles à anticiper. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire