Hôtel de Police de Montpellier
 

Les gardes à vue du doyen de la faculté de droit de Montpellier et d'un professeur ont été prolongées ce jeudi en début d'après-midi dans l'enquête de l'expulsion d'étudiants par des hommes cagoulés. Ce matin la ministre de l'Enseignement supérieur avait annoncé leur suspension.

Votre opinion

Postez un commentaire