BFMTV

Vigipirate: quels sont les lieux surveillés?

Le clocher de l'église de Saint-Cyr et Sainte Julitte, à Villejuif, le 22 avril 2015

Le clocher de l'église de Saint-Cyr et Sainte Julitte, à Villejuif, le 22 avril 2015 - Kenzo Tribouillard - AFP

L'arrestation d'un terroriste présumé soupçonné de vouloir attaquer une église de Villejuif soulève la question des lieux à protéger en priorité. Quels sont les lieux surveillés par le plan Vigipirate?

Avec la menace quotidienne des risques d'attentats, il est très compliqué pour les forces de l'ordre d'assurer un niveau constant de surveillance. 10.000 militaires sont mobilisés jusqu'à l'été pour effectuer des gardes statiques ou des patrouilles. Avant les attentats de janvier, ils n'étaient que 2.500 sur le territoire français, soit quatre fois moins. 

Depuis le 7 janvier, tous les services des forces de l'ordre sont mobilisés pour assurer la sécurité des lieux publics, grands magasins, sites touristiques, transports, et des 830 lieux jugés sensibles, comme les lieux de culte, les bâtiments diplomatiques et consulaires ou les organes de presse. 

46.476 églises en France

Les synagogues et certaines mosquées font l'objet d'une protection permanente avec l'application du plan Vigipirate. Mais les églises françaises sont trop nombreuses pour faire l'objet des mêmes attentions. Contactée mercredi par BFMTV.com, la préfecture de police de Paris confirme l'application du plan Vigipirate "pour l'ensemble des lieux de cultes en France". Mais aucun détail sur la répartition des déploiements policiers et militaires n'est disponible. 

Les églises catholiques sont les édifices religieux les plus présents en milieu rural. Selon l'Observatoire du patrimoine religieux, on en compte 46.476 en France, dont 9.781 avec des activités cultuelles. Le Premier ministre Manuel Valls a annoncé ce jeudi sur France Inter que 178 lieux de culte catholiques bénéficiaient d'une protection spécifique.

2.200 mosquées, 500 synagogues mais aussi 3.000 temples protestants et 300 temples bouddhistes sont recensés sur le territoire. La Conférence des évêques de France "estime prématuré de demander le renforcement de la protection des lieux de cultes catholiques", ajoutant que "la partie du plan Vigipirate concernant cette protection pourra évoluer le cas échéant dans le cadre de la concertation menée avec le ministère de l'Intérieur".

A. D.