BFMTV

Une troisième soirée de violences en banlieue de Lyon, cinq personnes interpellées

Des individus s'en sont pris au mobilier urbain à Bron samedi soir, deux véhicules ont été incendiés et un fourgon de police dégradé. Les forces de l'ordre sont rapidement intervenues et cinq personnes interpellées.

Des violences urbaines ont de nouveau éclaté dans la banlieue lyonnaise ce samedi soir, pour la troisième soirée consécutive. Un fourgon de police a été dégradé et cinq personnes ont été interpellées à Bron, selon des sources concordantes.

Les faits se sont déroulés peu avant le couvre-feu, dans le quartier de Parilly. Un groupe de trente à quarante individus s'en sont pris au mobilier urbain, deux véhicules ont été incendiés et un fourgon de police dégradé. Les forces de l'ordre sont rapidement intervenues et ont été pris à partie par des jets de projectiles. Cinq personnes ont été interpellées. Le calme était revenu en milieu de soirée.

Une enquête a été ouverte et confiée à la sûreté départementale. Ce dimanche matin, les cinq individus interpellés, dont quatre mineurs, ont été placés en garde à vue, a annoncé le parquet de Lyon.

"Des violences inacceptables"

Des violences similaires ont éclaté jeudi et vendredi soir dans le quartier lyonnais de la Duchère et dans la commune de Rillieux-la-Pape, entraînant, au total, une quinzaine d'arrestations.

Quatre mineurs interpellés vendredi à Rillieux se trouvaient encore en garde à vue samedi, et trois jeunes, dont un majeur, arrêtés à La Duchère attendaient d'être présentés à la justice, selon le parquet.

Dans un tweet, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a dénoncé des "violences inacceptables". "Aucun acte de violence ne saurait être accepté. Soutien aux forces de police", a-t-il encore écrit, quelques heures après avoir annoncé l'envoi d'une troisième unité de force mobile dans l'agglomération lyonnaise. Soit plus de 200 policiers et gendarmes en renfort "pour faire respecter l'ordre républicain", selon le ministre.

Les enquêteurs tentent actuellement de déterminer si ces violences sont liées à l'accident en scooter d'un jeune adolescent de 13 ans mercredi soir dans le quartier de la Duchère. Ce dernier, qui roulait sans casque, est tombé se blessant grièvement à la tête. A leur arrivée, les forces de l'ordre ont été pris à partie par plusieurs jeunes, qui les accusent d'être impliquées dans cet accident. Une enquête a été confiée à l'IGPN.

Cyrielle Cabot Journaliste BFMTV