Militaires qui patrouillent dans l'enceinte de la Gare de l'Est, à Paris
 

Le projet de loi antiterroriste devrait permettre de muter ou radier des fonctionnaires chargés de missions de sécurité qui se seraient radicalisés.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • iamagic
    iamagic     

    Les muter<??? Ils se moquent de qui Collomb et Macron?? IL FAUT LES RADIER, purement et simplement avec pertes de salaires, de retraite etc... C'est scandaleux de parler de mutation qd des gens veulent tuer des compatriotes!!!

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Comme dans d’autres secteurs,la police,la gendarmerie,l’armée,n’échappent pas aux cas de radicalisation dans leurs rangs.Les autorités communiquent peu sur ce sujet.En Septembre dernier le Gl Lizurey directeur de la gendarmerie affirmait sur RTL que plusieurs personnes radicalisées avaient été récusées.Dans l’armée un « certain nombre de jihadistes pourraient avoir un intérêt à rejoindre l’armée pour se former » expliquait le Gl Dominique Trinquand expert des questions de sécurité militaire.Comment se fait il,qu’ils sont encore pour certains en activité,Les présidents Juncker et Macron veulent faire encore entrer des milliers de migrants,combien de tragédies…….en perspectives.

Votre réponse
Postez un commentaire