BFMTV

Une plongeuse de la police portée disparue dans la Seine à Paris, les recherches interrompues

En janvier 2018, une policière de la brigade fluviale est morte lors d'un exercice de plongée.

En janvier 2018, une policière de la brigade fluviale est morte lors d'un exercice de plongée. - BFM Paris

Une fonctionnaire de police est portée disparue après un exercice dans la Seine ce vendredi.

Une opération de sauvetage est en cours dans la Seine après la disparition d'une plongeuse de la brigade fluviale dans le fleuve ce vendredi. L'accident s'est produit en fin de matinée au niveau de Notre-Dame, lors d'un exercice commun entre les pompiers et les policiers de la brigade fluviale de la préfecture de police de Paris.

D'importants moyens sont mobilisés pour tenter de la retrouver. 100 pompiers, 17 plongeurs, 4 bateaux, 4 équipes canines ainsi que 2 hélicoptères et un drone ont ainsi été déployés. Les recherches sont rendues difficiles par une visibilité quasiment nulle ainsi qu'un fort courant. Les recherches ont été interrompues à la tombée de la nuit et devraient reprendre samedi matin dans des conditions météorologiques toujours très mauvaises.

Des recherches rendues difficiles par le courant

La fonctionnaire de police de 27 ans, affectée à la brigade fluviale depuis septembre 2016 avait déjà plongé dans des conditions identiques, mais avait reçu sa formation de plongeuse il y a un mois. Au moment de l'incident, la policière a fait surface une première fois avant de sombrer d'un coup. Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, s'est rendu en milieu d'après-midi à la brigade fluviale où il a rencontré la famille de la plongeuse.

Dans la soirée, le syndicat de police UNSA, auquel adhère la policière, a réclamé l'ouverture d'une enquête administrative pour éclaircir les conditions dans lesquelles ont été réalisé cet exercice alors même que le courant pouvait atteindre les 25 km/h. Depuis lundi, le niveau de la Seine a monté pour atteindre 3,06 mètres, après des pluies importantes et le passage de la tempête Eleanor. Dans un communiqué, la préfecture de police recommande ce vendredi aux Franciliens de rester vigilants face à la montée du niveau de la Seine. 

C. B avec Alexandra Gonzalez, Raphaël Maillochon