Jacques Mariani, à l'ouverture de son procès aux Assises des Bouches-du-Rhône, le 25 février 2008.
 

Jacques Mariani comparaît avec quatre autres prévenus dont Aurélie Merlini, fille d’un célèbre ancien braqueur. Ils sont soupçonnés d'avoir volé pour 300.000 euros d'huiles essentielles.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire