Une étude dénonce une mauvaise prise en charge des violences sexuelles dans les commissariats

A woman holds a sign reading "I wanted to file a complaint, they told me to go back home" during a demonstration against violence against women on the Place de la Republic in Paris on November 25, 2017. November 25 is the International Day for the Elimination of Violence Against Women.
FRANCOIS GUILLOT / AFP
 

Plus de 500 témoignages ont été recueillis en moins d'un mois sur la qualité de la prise en charge des violences sexuelles dans les commissariats et gendarmeries. 

Votre opinion

Postez un commentaire