BFMTV

Une enquête ouverte après une agression transphobe à Paris

L'agression s'est déroulée place de la République.

L'agression s'est déroulée place de la République. - Capture Twitter

Une enquête a été ouverte après l'agression d'une femme transgenre à Paris. L’agression, filmée et diffusée sur les réseaux sociaux a provoqué de nombreuses réactions d’indignation.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris pour "violences aggravées par la circonstance qu'elles ont été commises à raison de l'orientation sexuelle ou de l'identité de genre" après une agression transphobe. Selon nos informations, une personne a dans un premier temps été interpellée et placée en garde à vue, mais sa garde à vue a été levée et les investigations se poursuivent.

Scène diffusée sur les réseaux sociaux

L'agression en question se serait produite dimanche place de la République à Paris, en marge d’une manifestation contre le régime algérien. La scène a été filmée et diffusée sur les réseaux sociaux, notamment par Lyes Alouane, délégué Ile-de-France de l’association Stop Homophobie.

Dans la vidéo, on voit la victime sur les marches du métro invectivée par plusieurs personnes au milieu d’une foule. Lorsqu’elle parvient à se frayer un chemin, la victime est frappée de plusieurs coups de poing par un individu.

“La douleur part, mais l’humiliation reste”

“Je n’avais rien demandé. je voulais prendre le métro. Là, trois hommes m’ont bloqué le passage et l’un d’eux m’a dit: ‘Hé, mais t’es un homme toi!‘. Je n’ai pas voulu répondre et j’ai tenté de les éviter, mais il m’ont retenu en disant que je devais répondre à leur question. L’un d’eux m’a alors touché la poitrine en s’étonnant que j’ai effectivement des seins”, témoigne Julia au Huffington Post. “J’ai dégagé sa main en lui disant de ne pas me toucher. Il a alors sorti son sexe et m’a demandé de ‘lui faire du bien’. J’ai voulu partir et remonter les escaliers. D’autres hommes m’ont jeté de la bière du haut des marches, m’ont insultée. Un homme m’a giflée. Ensuite c’est là que la vidéo commence”. 

La jeune femme raconte par ailleurs qu'une fois mise à l'abri, les agents de la RATP auraient à leur tour été maladroits. "Ils m’ont appelée ‘Monsieur’, explique t-elle, "“Ils m’ont ensuite dit ‘il ne faut pas s’habiller comme ça, Monsieur’, sous entendant que si je n’avais pas mis ce short, je n’aurais pas été agressée."

Et la jeune femme de conclure: . "Je suis transgenre, ça perturbe les gens. Cette attaque m’a d’autant plus choquée que c’est très récent pour moi, cela ne fait que cinq mois que j’ai commencé ma transition et que je prends des hormones. J’avais réussi à avoir confiance en moi et là ils ont tout détruit”

De vives réactions

Cette agression a provoqué de vives réactions. "Cette agression manifestement transphobe en plein Paris est inadmissible! Que les auteurs soient identifiés et poursuivis en justice" a tweeté Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat en charge de l’égalité femmes-hommes.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, s’est dite "indignée" par l’agression, assurant la victime de son soutien.

Justine Chevalier, Raphaël Maillochon avec Carole Blanchard