La préfecture de police de Paris
 

Au total, quatre armes se sont volatilisées. L'IGPN, police des polices, est en charge de l'enquête.

Votre opinion

Postez un commentaire