BFMTV
Police-Justice

Une directrice d'école poignardée par un parent d'élève à Paris

Situation de l'école maternelle Alain Fournier, dans le 14e arrondissement de Paris.

Situation de l'école maternelle Alain Fournier, dans le 14e arrondissement de Paris. - Apple Plans

Une directrice d'école maternelle est légèrement blessée après avoir été poignardée jeudi par un parent d'élève à Paris.

Une directrice d'école maternelle a été blessée jeudi à la mi-journée après avoir été poignardée par un parent d'élève. Les faits se sont déroulés aux abords de l'école Alain-Fournier, située rue de Briqueterie dans le XIVe arrondissement de Paris, a indiqué une source policière.

L'enseignante, qui a reçu trois coups de couteau sans qu'aucun élève n'ait assisté à la scène en cette période de vacances, a été prise en charge et son agresseur a été interpellé quelques minutes après. Il a été placé en garde à vue pour tentative d'homicide volontaire sur un enseignant et vol avec arme, a précisé une source judiciaire.

Le pronostic vital de la victime n'est pas engagé

Selon le ministère de l'Education, le pronostic de la directrice soignée à l'hôpital Pompidou n'est pas engagé. Au moment de l'agression, l'école était ouverte car utilisée en tant que centre de loisirs pendant cette période de vacances.

Joint par l'AFP, le rectorat de Paris a dit qu'une équipe s'était rendue sur place, ainsi qu'une délégation de la ville. Une cellule psychologique a été mise en place pour les élèves et les enseignants.

Motif crapuleux ou conflit avec l'équipe pédagogique?

L'auteur présumé des faits était "très défavorablement connu des services de police" et a effectué quatre ans de prison, notamment pour des faits de violence avec arme, selon la source policière.

On ignore pour l'instant si l'agression a un motif crapuleux ou si la directrice était visée en raison d'un conflit lié à l'enfant de l'agresseur, scolarisé dans cet établissement situé dans un quartier populaire.

Anne Hidalgo condamne un "acte odieux et lâche"

La maire de Paris a condamné "avec la plus grande fermeté cet acte odieux et lâche". "Je veux assurer la directrice, ses proches et l'ensemble de la communauté éducative de mon profond soutien", a déclaré dans un communiqué Anne Hidalgo, ajoutant avoir "une pensée particulière pour les enfants qui, dans le cadre des activités périscolaires organisées dans cette école pendant les vacances, ont pu être confrontés à cet acte de violence".

"Je remercie tout particulièrement les personnels de la ville, gardien et animateurs, ainsi que les personnels de la cantine pour le sang-froid dont ils ont fait preuve en apportant les premiers secours", a-t-elle également dit.

D. N. avec AFP