BFMTV

Un prêtre mis en examen pour vol d'objets liturgiques à Arles

Un calice dans une église à Bois-le-Roi, dans le nord-ouest de la France, le 25 octobre 2017. (Photo d'illustration)

Un calice dans une église à Bois-le-Roi, dans le nord-ouest de la France, le 25 octobre 2017. (Photo d'illustration) - Charly Triballeau - AFP

Calices, chasubles, ostensoirs, croix... Le butin des objets classés dérobés à la mairie d'Arles s'élève à plusieurs milliers d'euros.

Un prêtre soupçonné d'avoir volé des objets et mobiliers classés aux Monuments historiques à l'Eglise d'Arles (Bouches-du-Rhône) où il a officié, a été mis en examen mardi dernier et placé sous contrôle judiciaire, rapporte l'AFP ce lundi d'après le parquet de Tarascon.

Le père Stéphane C., poursuivi pour "vol de biens culturels mobiliers relevant du domaine public" entre juin 2014 et juin 2017, est soupçonné d'avoir dérobé des objets de culte appartenant à la mairie d'Arles pour une valeur estimée à "plusieurs milliers d'euros", a précisé le procureur de la République à Tarascon, Patrick Desjardins, confirmant une information de La Provence.

172 objets disparus

"Sur les 1 000 objets répertoriés, 172 objets classés ont disparu", comme des calices, des chasubles, des ostensoirs ou encore des croix, a précisé le procureur, précisant que l'enquête devra déterminer ce qui est imputable au prêtre qui a reconnu les faits lors de sa garde à vue. 

L'information judiciaire ouverte pour "vol et recel" à la suite notamment de l'inventaire réalisé au début de l'été par le service du patrimoine de la mairie laquelle a porté plainte devra préciser "les éventuelles filières d'écoulement", a ajouté Patrick Desjardins. 

Affecté à Arles en 2008, le curé avait quitté sa paroisse à l'été 2017 pour rejoindre celle d'Aix en raison de l'arrivée d'un prêtre de la communauté de Saint Martin prévu de longue date, a fait savoir un porte-parole de l'archevêché. 

Dans un communiqué, l'archevêque d'Aix et Arles Christophe Dufour explique avoir, "devant la gravité des faits qui lui sont reprochés", demandé au prêtre de se retirer à titre provisoire "de ses paroisses et de ne plus exercer son ministère de prêtre dans l'attente des décisions que prendra la justice".

L.A., avec AFP