BFMTV

Un islamiste marocain nie être le mentor d'un kamikaze du Bataclan

BFMTV

Un islamiste marocain de 57 ans installé en France, condamné en 1997 pour avoir commandité un attentat dans son pays, a réfuté dimanche, par la voix de son avocat, être le mentor religieux d'un des kamikazes du Bataclan.

Aujourd'hui installé en Bourgogne, Abdelilah Ziyad est un militant islamiste de longue date, présenté comme l'émir du Mouvement de la jeunesse islamiste marocaine (MJIM), un mouvement d'opposition au régime marocain. 

Libre sous contrôle judiciaire, qui l'oblige notamment à se signaler chaque jour auprès des forces de l'ordre, il n'a pas été assigné à résidence après les attentats du 13 novembre. Selon des sources proches du dossier, il a un temps fréquenté une mosquée de Chartres, une salle de prières où se rendaient des islamistes radicaux surveillés par les services antiterroristes. Parmi eux figurait l'un des futurs assaillants du Bataclan, le Français Omar Ismaïl Mostefaï.

Mais selon l'avocat de Ziyad, Vincent Courcelle-Labrousse, son client "dément totalement être le mentor de Mostefaï".

la rédaction avec AFP