BFMTV

"Un blessé en état d'urgence absolue" après les violences à Paris, annonce Castaner

Christophe Castaner

Christophe Castaner - Thomas Samson - AFP

Le ministre de l'Intérieur condamne les heurts violents, enclenchés par les casseurs, qui ont éclaté à Paris ce samedi. Les affrontements ont fait 100 blessés dont un en état d'urgence absolue.

L'"acte 3" de la mobilisation des gilets jaunes a donné lieu à une explosion de violences dans plusieurs quartiers parisiens. Ce samedi, la capitale a été le théâtre de nombreuses dégradations et de scènes de chaos. En ce début de soirée, le bilan humain s'élève à "100 blessés dont un en état d'urgence absolue", a indiqué Christophe Castaner, invité sur TF1 ce samedi soir. Une grille a été descellée par des individus et est tombée sur la victime, un gilet jaune. 

Condamner les casseurs

Le ministre de l'Intérieur condamne sévèrement les actions des casseurs, à l'origine des violences: "Ils sont venus pour blesser, tuer, voler", juge-t-il rappelant que ces fauteurs de troubles ne doivent pas être assimilés aux gilets jaunes, qui "se font avoir" par les casseurs. La préfecture de Paris a indiqué qu'une cellule judiciaire serait "mise en place dès lundi pour exploiter les bandes de vidéo-surveillance et retrouver les individus". 

Les dégâts matériels sont également "importants", a précisé la préfecture, avec des panneaux urbains arrachés, la grande fontaine du centre-ville endommagée, des feux sur les rails du tramway ou encore un départ de feu sur la terrasse d'un restaurant.

A.L.