000_Par6677168.jpg
 

Thierry Marchal-Beck, qui a présidé le Mouvement des jeunes socialistes entre 2011 et 2013, est accusé par huit femmes, qui ont témoigné auprès de Libération dans un article publié mardi soir, de harcèlements et agressions sexuelles. 

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
Votre réponse
Postez un commentaire