BFMTV

Un accord "définitif" trouvé autour de l'héritage de Johnny Hallyday

Elles n’oublient aucun anniversaire, se souhaitent la bonne année, s’appellent, "ma Laura" ou "ma chérie"… Des sms révélés par le journal "l’Express" démontrent que la relation entre Laura Smet et Laeticia Hallyday n’était pas aus...

Elles n’oublient aucun anniversaire, se souhaitent la bonne année, s’appellent, "ma Laura" ou "ma chérie"… Des sms révélés par le journal "l’Express" démontrent que la relation entre Laura Smet et Laeticia Hallyday n’était pas aus... - Brightcove

Laeticia Hallyday a annoncé qu'un accord "définitif" a été trouvé avec Laura Smet autour de l'héritage de Johnny Hallyday, mort il y a deux ans et demi.

Les deux clans s'étaient lancés dans un bras de fer depuis plus de deux ans. Laeticia Hallyday a annoncé, dans un communiqué transmis par son avocat, avoir trouvé "un accord définitif" avec Laura Smet autour de l'héritage du chanteur décédé au mois de décembre 2017. La veuve de Johnny Hallyday dit se réjouir que la fille aînée de l'artiste "a saisi la main tendue". David Hallyday renonce lui à tout héritage financier et à toute poursuite à l'encontre de Laeticia Hallyday.

Consciente que la situation née de la remise en cause de ces décisions ne pouvait durer plus longtemps, Laeticia a émis le souhait de parvenir à une entente avec les aînés de son mari. Il en va de la paix réclamée par le deuil, comme de la sérénité qui doit habiter chaque famille, est-il écrit dans ce communiqué, clôturant plus de deux ans de bras de fer.

Droit moral et guitare

Selon nos informations, Laura Smet va toucher 1,5 million d'euros de la part de Laeticia Hallyday. Elle va également toucher la part de son frère, qui s'élève à un million d'euros, lorsque David Hallyday aura signé l'accord. La fille aînée de Johnny Hallyday possèdera également un droit moral sur la chansion Laura interprétée par son père pour elle, et recevra une guitare à laquelle elle tenait. David Hallyday conserve son droit moral sur l'album Sang pour sang qu'il a composé pour son père.

Nous sommes ravis de cet accord, a réagi l'avocat de David Hallyday. Nous n'avons rien demandé, il est donc normal que nous n'en fassions pas partie. Nous avons indiqué depuis le depart que seuls comptent la memoire de Johnny et la protection des soeurs.

En échange, Laeticia Hallyday prend en charge la dette fiscale que possédait Johnny Hallyday, et qui s'élève à 30 millions d’euros. Elle la réglera en vendant ses biens immobiliers de Marnes-la-Coquette, et ses deux maisons de Los Angeles. La veuve de Johnny Hallyday conservera en revanche la propriété de Saint-Barthélémy dont elle possède déjà la moitié en son nom propre.

Bataille judiciaire

Deux mois à peine après la mort de Johnny Hallyday, le 5 décembre 2017, sa fille Laura Smet avait dénoncé le testament rédigé par son père aux Etats-Unis en 2014. Ces dispositions excluaient ainsi de l'héritage les deux aînés du chanteur au profit de sa veuve et de leurs deux filles. S'était ensuite engagée une véritable bataille judiciaire à la fois dans les tribunaux français et devant les juridictions américaines autour du patrimoine immobilier (la propriété de Marnes-la-Coquette, les villas de Saint-Barthélémy et de Los Angeles), mais aussi les royalties.

La défense de Laeticia Hallyday arguait que la vie de Johnny était désormais aux Etats-Unis, la loi américaine prévalait donc dans ce dossier. Le clan Laura-David a toujours martelé que le chanteur avait vécu et fait sa carrière en France. Le premier round avait été remporté par David Hallyday et Laura Smet le 28 mai 2019 lorsque le tribunal de Nanterre s'était déclaré compétent pour régler ce litige estimant que Johnny Hallyday était bien résident français au moment de son décès. Or, la loi française ne permet pas de deshériter ses enfants.

Cette décision prédisant une procédure longue de plusieurs années, des tractations entre les deux camps s'étaient organisées. A l'automne dernier, la veuve de Johnny Hallyday avait appelé à "la paix" et donné des instructions à ses conseils pour les démarches procédurales à suivre. Les avocats de Laeticia Hallyday, de Laura Smet et de David Hallyday s'étaient donc engagés sur le chemin des négociations pour trouver un accord définitif autour du patrimoine du chanteur estimé à 40 millions d'euros auquel s'ajoute une dette au fisc français de 30 millions d'eurors.

Justine Chevalier avec Candice Mahout