Les fossoyeurs opéraient de nuit dans le cimetière de Pantin (Seine-Saint-Denis).
 

Le tribunal correctionnel de Bobigny juge jeudi trois hommes suspectés d’avoir violé des sépultures pour voler leurs contenus. Une pratique macabre mais, selon eux, "habituelle" dans la profession.

Votre opinion

Postez un commentaire