× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Le métro parisien à la gare du Nord. (Photo d'illustration) -
 

Cette hausse serait due à une libération de la parole des victimes et à la multiplication des campagnes de sensibilisation sur le harcèlement sexuel, selon une source policière au Journal du dimanche.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire