Illustration - BFM
 

Le trentenaire, qui a sévi dans la banlieue toulousaine en 2017, a reconnu les faits mais il n'a pas expliqué son comportement.

Votre opinion

Postez un commentaire