policier
 

Alors que les nuits du quartier du Mirail à Toulouse sont agitées depuis dimanche par des violences, des troubles étaient encore signalés mardi soir mais à 23h étaient décrits comme étant "de moindre intensité" par la préfecture. 

Votre opinion

Postez un commentaire