BFMTV

Saint-Denis: l'homme interpellé reconnait avoir voulu commettre un attentat

Le siège de la DGSI à Levallois-Perret.

Le siège de la DGSI à Levallois-Perret. - AFP

L'homme interpellé mardi à Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis, a reconnu devant les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) avoir voulu commettre un attentat sur le sol français, a appris BFMTV. Afin de passer à l'acte, il a également avoué aux enquêteurs qu'il avait cherché à se procurer une arme. Actuellement en garde à vue, celle-ci peut durer jusqu'à 96 heures.

Ce projet d'attentat était toutefois assez flou, précise une source proche de l'enquête. En garde à vue, le suspect a raconté avoir pensé à plusieurs cibles, dont des boîtes de nuit, mais sans donner plus de précisions. Rien d'abouti dans cette entreprise terroriste en effet, puisque l'homme n'était, par ailleurs, pas parvenu à se procurer une arme.

Son attitude a toutefois été jugé suffisamment inquiétante par les policiers qui ont décidé de procéder à son interpellation mardi. Connu pour sa radicalisation, les services de renseignement le surveillaient depuis plusieurs semaines. Voyant qu'il cherchait une arme, le dossier a été judiciarisé le 10 août dernier et le parquet a décidé d'ouvrir une enquête préliminaire pour "association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste criminelle".

J.C. avec Cécile Ollivier