BFMTV

Billets nominatifs, contrôles renforcés: les mesures des ministres européens pour la sécurité dans les transports

Après l'attaque du Thalys la semaine dernière, les ministres européens de l'Intérieur et des Transports étaient réunis à Paris, samedi, pour évoquer la sécurité ferroviaire. L'occasion pour Bernard Cazeneuve d'annoncer une série de mesures afin de renforcer les dispositifs en place dans les gares et à bord des trains.

Un peu plus d'une semaine après l'attaque du Thalys Amsterdam-Paris qui a fait trois blessés, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve recevait, samedi, les ministres de l'Intérieur et des Transports de huit pays européens. Le pensionnaire de la Place Beauvau a donné une conférence de presse à l'issue de la réunion et a affirmé la volonté des participants d'intensifier la collaboration entre pays européens pour face à la menace terroriste. BFMTV a résumé les principales annonces à retenir de cette déclaration commune lue par Bernard Cazeneuve:

>> Patrouilles mixtes et billets nominatifs

Les ministres européens réunis ont appelé au renforcement des patrouilles mixtes et à l'extension du recours aux billets nominatifs dans les trains internationaux longue distance. "Nous allons travailler à l'évaluation des conséquences d'une généralisation des billets nominatifs pour les trains internationaux de longues distances", a expliqué Bernard Cazeneuve.

>> Renforcement du contrôle des passagers et des bagages

Les pays avec qui la France a des liaisons ferroviaires transfrontalières envisagent de renforcer le contrôle des passagers et des bagages dans les gares et les trains après l'attaque du Thalys. Des patrouilles mixtes composées d'agents des forces de l'ordre de plusieurs pays sur le parcours des trains internationaux existent déjà. "Elles ont prouvé leur savoir-faire à maintes reprises. Nous avons décidé d'améliorer encore davantage leur efficacité et surtout y recourir beaucoup plus largement", a déclaré Bernard Cazeneuve.

>> Renforcement de la législation européenne sur les armes à feu

Le ministre de l'Intérieur a également indiqué qu'il était urgent que la Commission européenne fasse des propositions sur la législation existante en matière d'armes à feu. "Elle devrait le faire d'ici le début de l'année 2016 pour améliorer le partage de l'information, renforcer la traçabilité et s'assurer de normes communes de neutralisation et de lutte contre les trafics sur Internet", a-t-il précisé.

>> Contrôles "coordonnés et simultanés"

Bernard Cazeneuve a enfin insisté sur le fait qu'il était "indispensable de mettre en oeuvre des opérations de contrôle simultanés et coordonnées sur des trajets ciblés". Après l'attaque du train Thalys du 21 août, le ministre de l'Intérieur a souhaité, par ailleurs, intensifier les échanges de renseignements entre les pays européens.

E. M. avec AFP