BFMTV

Attentat de Nice: 24 heures de vidéosurveillance effacées pour éviter leur "diffusion non contrôlée"

Les images de vidéosurveillance liées à l'attentat ont été copiées (photo d'illustration)

Les images de vidéosurveillance liées à l'attentat ont été copiées (photo d'illustration) - AFP

La justice a demandé l'effacement de 24 heures de vidéosurveillance à Nice, provenant des caméras situées sur la Promenade des Anglais le 14 juillet. Le parquet de Paris justifie cette décision pour éviter toute fuite.

La sous-direction antiterroriste a demandé à la police de Nice d'effacer des images de vidéosurveillance provenant des six caméras situées sur la Promenade des Anglais, rapporte Le Figaro. Ces images sont celles enregistrées le 14 juillet dernier, jour de l'attentat qui a fait 84 morts. 

Si les agents en charge de la vidéosurveillance se disent surpris auprès du quotidien, la police nationale détient des copies de ces images. Le parquet de Paris explique que cette mesure a été prise "pour éviter la diffusion non contrôlée et non maîtrisée de ces images".