BFMTV

Tarn: après un accident de la route, un policier en congé pourchasse des fuyards

Un véhicule de police.

Un véhicule de police. - AFP

En dehors de son service, un policier a assisté à un délit de fuite après un violent accident de la route. Il a pris en filature les fuyards jusqu'à leur interpellation. "On est policier 24 heures sur 24", confie-t-il à BFMTV.com.

Devant le délit de fuite, ce policier en repos n’a "pas hésité une seule seconde" à agir. Le 18 juillet, Philippe*, formateur à l’Ecole nationale d'application de la police nationale de Toulouse, circule sur une route de campagne près d’Albi, dans le Tarn, quand une voiture lui fait "une queue de poisson".

"J’ai laissé passer le chauffard, raconte-t-il à BFMTV.com, et quelques mètres plus loin je me suis rendu compte qu’il avait créé un accident."

Filature discrète

La voiture a percuté celle d’une jeune fille, laissant la carrosserie en bien mauvais état. "Tout le côté gauche était abîmé et la victime était coincée dans son véhicule", précise Philippe. Un témoin se précipite alors pour porter secours à la jeune fille tandis que le chauffard reprend sa route, sous les yeux ébahis du formateur à la police nationale, ancien membre de la BAC et d’un service d’investigation.

"J’ai dit au témoin d’appeler les pompiers et moi je suis parti à la poursuite du fuyard. Sur la route, j’ai pu relever sa plaque d’immatriculation que j’ai transmise au commissariat d’Albi", continue-t-il. A quelques centaines de mètres du lieu de l’accident, il aperçoit finalement deux hommes sortir de la voiture et l’abandonner "dans une petite rue. Elle ne pouvait plus rouler, elle perdait une de ses roues". Le policier décide alors de "filer discrètement" les deux suspects qui s’enfoncent dans les petites routes de campagne.

"Je suis avant tout policier"

Il perd leur trace pendant un court instant et les retrouve dix minutes plus tard. "J’ai prévenu le commissariat et la patrouille est venue les interpeller", détaille-t-il. L’arrestation s’est passée sans résistance. Le conducteur a été placé en garde à vue et doit être déféré devant le tribunal correctionnel pour délit de fuite et blessures involontaires aggravées.

La jeune fille prise dans l'accident de la route a dû être désincarcérée de sa voiture par les pompiers. "Elle va bien. Elle a été hospitalisée mais dès le lendemain elle est allée déposer sa plainte au commissariat", poursuit Philippe. 

Et d'ajouter: "Je suis intervenu parce que j’ai trouvé ce délit de fuite lamentable, ça m’a révolté. Je n’étais pas en service mais je ne pouvais pas faire comme si de rien n’était. On est policier 24 heures sur 24", déclame Philippe.

Même après avoir quitté le terrain depuis plusieurs années, cet officier, médaillé par le ministre au mois de juin, martèle: "Je suis avant tout policier. Je pense que n’importe quel collègue aurait fait de même dans cette situation".

*Le prénom a été modifié

Mélanie Vecchio et Ambre Lepoivre