Nicolas Sarkozy, le 10 décembre 2015. - Pascal Pochard-Casabianca - AFP
 

L'ancien chef de l'Etat a été placé en garde à vue ce mardi et est entendu pour la première fois par la justice, dans le cadre de l'enquête sur les soupçons de financement libyen de sa campagne présidentielle 2007. Nicolas Sarkozy a toujours nié les faits qui lui sont reprochés, s'en prenant parfois aux journalistes qui l'interrogeaient et à ses accusateurs. 

Votre opinion

Postez un commentaire