× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
(photo d'illustration)
 

Méconnaissance des plateformes d'aides, peur de mal faire, peur des auteurs des violences ou tout simplement sentiment qu'il s'agit d'affaires privées... Les témoins de maltraitance envers les enfants ne vont pas systématiquement signaler ces violences aux autorités, alors que la loi les y oblige. Pourquoi?

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire