BFMTV

Sécurité renforcée au marché de Noël de Strasbourg, des visiteurs "rassurés"

Des mesures de sécurité renforcées ont été mises en place au marché de Noël de Strasbourg, inauguré vendredi. 660 policiers et gendarmes sont mobilisés, selon Bernard Cazeneuve.

Le traditionnel marché de Noël de Strasbourg est maintenu cet hiver avec une sécurité renforcée. Ouverte vendredi, cette édition, marquée par la menace terroriste, va durer quatre semaines. 

Forte présence policière

Dans la nuit du 19 au 20 novembre dernier, quatre hommes ont été arrêtés à Strasbourg par la Direction générale de sécurité intérieure (DGSI) dans le cadre d'une enquête antiterroriste. Mais vendredi, les visiteurs jugeaient la présence policière "rassurante".

"Même si l'épée de Damoclès est au-dessus de nos têtes", confiait l'un d'eux à notre antenne. 

Au total, 660 policiers et gendarmes ont été mobilisés selon Bernard Cazeneuve. Le ministre de l'Intérieur estime qu'avoir "réduit le périmètre est une bonne décision".

Une quinzaine de "checkpoints"

Cette année, ce marché de Noël qui attire deux millions de visiteurs, a été limité au centre historique de la ville quadrillée par une quinzaine points de contrôle. A chaque "checkpoints", les visiteurs sont systématiquement fouillés et aucun véhicule ne circule dans le centre aux horaires du marché. Le stationnement est par ailleurs interdit.

Pour éviter l'intrusion d'éventuelles voitures béliers, des fosses ont été creusées sur les voies du tramway et des blocs de béton longent les pistes cyclables. 

"C'est une bonne décision que de faire en sorte que le marché puisse se tenir dans des conditions de sécurité renforcée", a déclaré Bernard Cazeneuve en visite à Strasbourg. 

"660 policiers et gendarmes" sont mobilisés "pour que nous puissions continuer à vivre comme avant", a-t-il ajouté. Mais ces conditions de sécurité drastiques ont un coût pour la ville qui a du débourser 450.000 euros.

M.L.