BFMTV

Schumacher: Méribel inquiétée pour défaut de balisage?

L'endroit précis, à Méribel, où Michaël Schumacher s'est gravement blessé à la tête, en dépit du port d'un casque de protection.

L'endroit précis, à Méribel, où Michaël Schumacher s'est gravement blessé à la tête, en dépit du port d'un casque de protection. - -

La responsabilité de la station de ski où s'est produit l'accident de Schumacher pourrait-elle être engagée pour défaut de balisage et de signalisation? C'est en tout cas l'avis d'un avocat spécialiste de ces litiges.

Hospitalisé après un accident de ski survenu le 29 décembre 2013, l'ancien champion allemand de Formule 1 Michaël Schumacher est toujours dans le coma.

Depuis, les circonstances de l'accident se précisent petit à petit: la chute a eu lieu à faible vitesse et dans une zone située hors-piste. Selon l'avocat au barreau de Grenoble Edouard Bourgin, il apparaît que "le balisage et la signalisation étaient insuffisants et non conformes".

Le hors-piste doit être balisé

Selon le juriste, le cadre réglementaire (norme Afnor NF S 52-102 de juillet 2001) impose de baliser le hors-piste par un "dispositif de liaison entre les jalons (piquets) pour avertir du danger sur une zone étendue". Par exemple avec des cordes, filets de protections et autres rubans.

"Au regard des images de la zone de l'accident de Schumacher, aucun de ces éléments n'était présent. La norme n'a pas été respectée, les moyens n'ont pas été mis en œuvre; le balisage et la signalisation étaient insuffisants et non conformes", explique l'avocat au Figaro.

Du coup, il n'est pas certain que le champion de Formule 1 et tous les autres usagers passés au travers de ce champ de neige parsemés de rochers aient été pleinement conscients de skier hors-piste.

Michaël Schumacher et ses proches seraient donc parfaitement fondés à attaquer la station de Méribel, estime l'avocat.

D. N.