L'arrestation des membres du groupe de Tarnac, le 11 novembre 2008.
 

Dix ans après la dégradation d'une ligne SNCF, les membres du "groupe de Tarnac" vont être jugés à Paris. La qualification terroriste de l'affaire a néanmoins été écartée.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire