Ménard
 

La cour d'appel de Paris a relaxé ce mercredi Robert Ménard qui était jugé pour "provocation à la haine et à la discrimination". Elle a estimé que les propos du maire de Béziers en 2016 sur le nombre d'enfants musulmans dans les écoles n'étaient pas "une exhortation implicite" à la haine.

Votre opinion

Postez un commentaire