BFMTV

Rixe à Orly: Booba et Kaaris condamnés à 18 mois de prison avec sursis

Les deux hommes avaient déclenché une bagarre entre bandes rivales à l'aéroport d'Orly début août.

Les deux hommes avaient déclenché une bagarre entre bandes rivales à l'aéroport d'Orly début août. - Dominique FAGET, Loïc VENANCE - AFP Archives

Deux mois après une bagarre entre les deux rappeurs à l'aéroport d'Orly, la justice a tranché.

Le tribunal de Créteil est allé au-delà des réquisitions formulées début septembre: Booba et Kaaris ont été condamnés ce mardi à 18 mois de prison avec sursis et 50.000 euros d'amende chacun. Neuf de leurs proches, jugés en même temps que les deux rappeurs, ont été condamnés de peines allant jusqu'à 12 mois d'emprisonnement. 

Lors de l'audience du 6 septembre, il avait été requis un an de prison avec sursis contre les "petits bourgeois du clash", comme les avait qualifiés le procureur. Devant le juge, les rappeurs avaient fait amende honorable en s'excusant pour les torts causés.

"Je regrette pour toutes les personnes que j’ai heurtées... Je présente mes excuses à tous ceux qui ont pu être heurtés par ces images et à ceux qui étaient là", avait livré Kaaris, soutenant toutefois qu'il n'était pas "à l’origine de cette rixe". "J'ai dû mettre des coups, mais pour me défendre", avait-il assuré. 

Booba avait lui aussi rejeté la faute sur le camp adverse: "Je ne le touche pas avec le premier coup, c'est un coup d’intimidation, j'étais encerclé." 

"Une décision en grande partie mesurée"

"Ce jugement consacre des violences croisées", c'est "une décision en grande partie mesurée", a réagi l'avocat de Booba, Yann Le Bras. L'avocat de Kaaris, David-Olivier Kaminski, y a lui vu un "jugement d'apaisement". Tous deux vont appeler leurs clients, absents lors du jugement, et se "laisser le temps de la réflexion" avant de se prononcer sur un possible appel, ont-ils indiqué.

C'est Kaaris "qui se lève et va au contact", c'est Booba qui "porte le premier coup de pied", avait tranché le procureur. Mais qu'importe, ces deux "pères de famille", "chefs d'entreprise", sont surtout "tous deux responsables" d'avoir perdu "toute lucidité" et entraîné leurs gardes rapprochées dans la bagarre, de peur de devenir "la risée d'internet".

Une audience en janvier pour déterminer les dommages et intérêts

Le 1er août dernier, les deux bandes rivales s'étaient affrontées dans un hall d'embarquement à l'aéroport d'Orly, concrétisant une rivalité entretenue depuis quelques années sur les réseaux sociaux par Booba et Kaaris.

Coups de poings, coups de pieds, rayon d’une boutique duty-free renversé, bouteilles de parfum cassées... Les images de la rixe, qui avait retardé plusieurs vols avaient fait le tour des réseaux sociaux, vues plus de deux millions de fois sur Twitter. Plusieurs personnes avaient été légèrement blessées et les dégâts estimés à plus de 50.000 euros. Une audience est prévue le 17 janvier pour déterminer les dommages et intérêts.

A.L. et L.A., avec AFP