BFMTV

Rhône: il remercie les gendarmes de l'avoir aidé à arrêter le cannabis en suspendant son permis

(Photo d'illustration)

(Photo d'illustration) - AFP

La gendarmerie rhodanienne a partagé un mail atypique ce vendredi sur sa page Facebook. Il y a 4 mois, un automobiliste a vu son permis suspendu pour conduite sous l'emprise de stupéfiants: il remercie aujourd'hui la gendarmerie de l'avoir ainsi poussé à arrêter le cannabis.

Après le retrait ou la suspension du permis d'un particulier à l'issue d'un contrôle routier, gendarmes et policiers sont sans doute plus habitués à la rancune qu'à la gratitude. Mais un gendarme du Rhône a eu la surprise, comme l'a montré le compte Facebook officiel de son institution ce vendredi, de recevoir un mail plein de reconnaissance en provenance d'un automobiliste dont il avait pris le permis car ce dernier roulait sous l'effet de stupéfiants au moment des faits.

Une suspension du document pour six mois avait été prononcée. L'homme, privé de voiture pour encore deux mois, a ainsi écrit:

"Bonsoir. Je me permets de vous écrire. Voilà aujourd'hui 4 mois que mon permis de conduire est suspendu pour une consommation de cannabis, pour une période de 6 mois. Certes, j'ai du mal à m'en sortir financièrement depuis mon retrait de permis, mais je tiens vraiment à vous remercier. Je pense que vous m'avez aidé à réaliser mon rêve. Arrêter de fumer cette merde. Sans votre arrestation, je pense que j'aurai jamais réussi tout seul. Comme dit mon père, c'est un mal pour un bien. Finalement j'ai réalisé que avant, avec le cannabis, je n'étais pas moi même. Père de 2 enfants maintenant, j'ai bien compris que j'aurais pu tout perdre. Plus qu'aujourd'hui."

"Toutes mes excuses, si j'ai été un peu chiant" 

Apparemment peu à l'aise avec son son comportement le jour fatidique, l'auteur a conclu ainsi: "Donc, merci beaucoup d'avoir garder votre calme le jour de mon retrait. Et toutes mes excuses si j'ai été un peu chiant. Bonne continuation et vive les gendarmes."

Robin Verner