BFMTV

"Rentre à la maison": l'appel du maire de Gréolières au suspect du féminicide dans le Var

Le maire de Gréolières (Alpes-Maritimes), Marc Malfatto, lors d'une conférence de presse le 20 juillet 2021.

Le maire de Gréolières (Alpes-Maritimes), Marc Malfatto, lors d'une conférence de presse le 20 juillet 2021. - BFMTV

En fuite depuis dimanche matin, Marc Floris est soupçonné d'avoir tué Doriane Ragon, une femme de 32 ans. Le maire de son village l'appelle à se rendre.

Depuis dimanche, un important dispositif de gendarmerie est déployé dans les environs de Gréolières, dans les Alpes-Maritimes, à la recherche de Marc Floris. L'homme de 33 ans est soupçonné du meurtre de Doriane Ragon, retrouvée morte d'une balle dans la tête à l'entrée de sa résidence du Plan-de-La-Tour, dans le département voisin du Var.

Rapidement suspecté, Marc Floris a pris la fuite après avoir tiré sur un gendarme qui tentait de l'interroger.

"Si Marc pouvait nous entendre, je lui dirais: 'Rentre à la maison'. Il faut retrouver un peu de raison et affronter la réalité avec courage et sérénité", a déclaré le maire de Gréolières, Marc Malfatto, lors d'une conférence de presse ce mardi matin.

"Localiser et neutraliser" le suspect

Lundi, la gendarmerie a lancé un appel à témoins pour localiser le fuyard, un homme brun d'1m75 qui a grandi à Gréolières, et était jusqu'à présent inconnu de la justice.

Un secteur de plusieurs kilomètres carrés dans l'arrière-pays niçois est toujours quadrillé par les forces de l'ordre qui opèrent depuis 48 heures "de façon méthodique". "Cela nous permettra de le localiser et de le neutraliser", souligne auprès de BFMTV le commandant du groupement de gendarmerie des Alpes-Maritimes, Nasser Boualam.

Ambre Lepoivre Journaliste BFMTV