BFMTV

Rambouillet: une policière tuée à l'arme blanche, l'assaillant est mort

L'agresseur a été interpellé sur place par les policiers, qui ont fait feu sur lui. La victime blessée à l'arme blanche est morte.

Une policière de 49 ans est morte ce vendredi après-midi au commissariat de Rambouillet, après avoir été blessée à l'arme blanche par un homme. Les faits se sont produits à 14h20 dans le sas d'entrée du commissariat, a appris BFMTV de source policière. Malgré l'intervention des secours, la fonctionnaire de police touchée au niveau du cou, a succombé à ses blessures.

L'agresseur a été interpellé par des policiers sur place, qui ont fait feu sur lui. Selon une source policière à BFMTV, l'assaillant de nationalité tunisienne est mort. D'après les premiers éléments, l'homme âgé de 37 ans était entré en France de manière irrégulière mais avait été régularisé en 2019. Cet homme de 37 ans avait une carte de séjour temporaire valable jusqu'en décembre 2021. Il était par ailleurs inconnu des services de police et des services de renseignement.

Le parquet national antiterroriste se saisit de l'enquête

Le parquet national antiterroriste s'est saisi de l'enquête. Une enquête des chefs d'assassinat contre personne dépositaire de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste ainsi que d'association de malfaiteurs terroriste criminelle est ouverte.

Le procureur antiterroriste a indiqué que plusieurs éléments avaient poussé le parquet à se saisir et notamment le déroulement des faits comprenant des éléments de repérage de la part de l'assaillant.

Jean Castex et Gérald Darmanin sur place

Jean Castex et Gérald Darmanin se sont rendu sur place pour faire un point de situation avec le préfet et les forces de sécurité intérieure, indique Matignon. Ils échangeront et apporteront également leur soutien aux collègues de la victime. Sur Twitter, le Premier ministre a rendu hommage à la victime. "La République vient de perdre l'une de ses héroïnes du quotidien, dans un geste barbare et d'une infinie lâcheté", a écrit Jean Castex.

La présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse a également indiqué se rendre sur place pour "témoigner [son] soutien à nos forces de l'ordre encore une fois endeuillées".

Raphaël Maillochon, Mélanie Vecchio avec Carole Blanchard