× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Christophe Castaner devant la Commission des lois de l'Assemblée nationale, le 8 octobre 2019.
 

Plus de 120 contrôles ont été effectués sur la radicalisation et cinq établissements ont dû fermer. Le ministre de l'Intérieur a reconnu qu'il n'avait en revanche pas de visibilité sur les "clubs clandestins".

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire