BFMTV

Qui est Jacqueline Veyrac, la septuagénaire enlevée à Nice?

La femme d'affaires Jacqueline Veyrac a été enlevée ce lundi en plein jour à Nice. Elle avait déjà été victime d'une première tentative d'enlèvement en 2013.

La scène est digne d'un mauvais film. Une enquête a été ouverte ce lundi à Nice après l'enlèvement en plein jour de Jacqueline Veyrac, dirigeante de l'hôtel de luxe "Le Grand Hôtel" situé à Cannes. Pour le moment, les motivations des ravisseurs restent floues. Mais le statut de cette femme pourrait les avoir intéressé.

Une riche septuagénaire

Jacqueline Veyrac est la présidente du conseil d'administration du "Grand Hôtel", un établissement cinq étoiles situé à Cannes, sur la Croisette. Sa famille est à l'origine même de la renaissance de ce palace. Construit en 1863 puis racheté à la famille Crawford en 1958, l'établissement a été démoli et reconstruit pour rouvrir ses portes en 1963. L'hôtel profite aujourd'hui d'un restaurant étoilé au Guide Michelin, d'une plage privée et d'une adresse bien connue des habitués du Festival du film.

A la tête de plusieurs autres pépites du patrimoine local azuréen, la septuagénaire est notamment gérante du restaurant "La Réserve", un lieu emblématique de la ville de Nice. Offrant une vue panoramique sur la Baie des Anges, ce lieu rassemble dans la cité azuréenne une clientèle huppée.

Une femme "très appréciée"

Jacqueline Veyrac a déjà été victime d'une tentative d'enlèvement en 2013. "Elle s'était débattue et elle avait réussi à s'échapper", a témoigné Marilla au micro de BFMTV, une pharmacienne l'ayant accueillie après ce kidnapping avorté.

"C'est une femme extrêmement gentille, très agréable avec tout le monde", a assuré la commerçante.

La pharmacienne parle également d'une femme d'affaires "très appréciée dans le quartier". Un avis partagé par ses voisins, qui la qualifient de "merveilleuse" et de "très modeste". 

L'incompréhension a aussi touché le procureur, qui s'est exprimé dans les colonnes de Nice-Matin, affirmant que "cette dame n'a pas eu de différents récents. Cela ne semble donc pas être la suite ou l'épilogue d'un épisode qui venait de se passer".

Julie Breon