BFMTV

Qui est Iskander Makhmudov, l’oligarque russe au coeur de l'affaire Benalla?

Iskander Makhmudov

Iskander Makhmudov - Wikimedia Commons via ugmk.com

Oligarque russe proche de Vladimir Poutine, philanthrope et soupçonné de liens avec la mafia russe, Iskander Makhmudov est au cœur de l'affaire Benalla depuis l'ouverture d'une enquête par le Parquet national financier.

Partie de la petite place de la Contrescarpe à Paris, l’affaire Benalla s’étend et trouve désormais ses ramifications en Russie. Jeudi, le parquet national financier a ouvert une enquête pour corruption après les révélations de Mediapart, sur un contrat de sécurité de près de 300.000 euros signé entre Vincent Crase, l’ancien employé de LaREM et gendarme réserviste, et Iskander Makhmudov, un oligarque russe.

Le contrat paraphé entre la société de Vincent Crase, Mars, et le milliardaire russe, aurait été négocié par Alexandre Benalla, alors qu’il était encore à l’Elysée. Il porterait sur la protection des biens et des proches d’Iskander Makhmudov, qui possède plusieurs propriétés en France.

Activités légales connues

Né en 1963 dans l’actuel Ouzbékistan, Iskander Makhmudov, 22ème fortune de Russie, est le fondateur, président et actionnaire majoritaire de l’Ural Mining and Metallurgical Company (UMMC), une société regroupant plus de 40 entreprises du secteur minier. Proche de Vladimir Poutine, l’oligarque russe est également actionnaire d’entreprises du ferroviaire en Russie et est le principal partenaire dans le pays des groupes Alstom et Bouygues. Sa fortune est estimée par Forbes à environ 6 milliards d’euros.

Il est également investi dans le sport, étant propriétaire du club de basket féminin russe le plus titré. Investi dans de nombreuses activités caritatives, il finance également plusieurs programmes civiques de santé publique.

Soupçons de liens avec la mafia russe

En 2009, après l’arrestation d’un criminel russe d’Izmaïlovskaïa, un groupe mafieux russe originaire de la région de Moscou, la justice espagnole ouvre une enquête visant l’oligarque, alors soupçonné de blanchiment d’argent à travers une compagnie appelée Vera Mettalurgica. En 2011, la justice espagnole transmet le dossier aux autorités russes, qui clôturent l’enquête évoquant un manque de preuves.

Selon Mediapart, l’oligarque est également soupçonné par d'autres magistrats européens, "d’accointances" avec le groupe criminel moscovite.

  • Patrimoine en France

Le patrimoine immobilier d’Iskander Makhmudov en France, vraisemblablement la raison de la signature du contrat de sécurité de 300.000 euros avec la société Mars, est conséquent. Propriétaire de terrains de chasse près de Blois, l’oligarque russe possède également une villa à Ramatuelle sur la côte d’Azur, ainsi que le Château des Pins à Soings-en-Sologne, dans le Loir-et-Cher.

Guillaume Dussourt