Condé
 

C'est dans ce type d'unité qu'a eu lieu l'attaque à la prison de Condé-sur-Sarthe, qui a blessé gravement deux surveillants mardi. Les mesures de sécurité y sont strictes, mais le détenu peut se retrouver parfois jusqu'à trois jours à l'écart du regard des gardiens.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire