La bannière noire de Daesh (photo d'illustration).
 

En marge de l’inauguration du Louvre Abu Dhabi, mercredi, Emmanuel Macron s’est exprimé sur la question des familles françaises membres de Daesh, détenues en Irak et en Syrie, et de leur rapatriement en France. Le président de la République a notamment évoqué le cas des enfants de jihadistes français, particulièrement compliqué à gérer pour la France.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Georges M
    Georges M     

    Si ils rentrent surement que dans quelques annees ils seront " connus de la justice et des services de polices "
    Je supporte plus d'entendre ca ....mais c'est la norme maintenant.

  • SuperRKO
    SuperRKO     

    Qu'ils ne mettent JAMAIS les pieds chez nous. Non, jamais, jamais et jamais. Si jamais il arrive le moindre problème, alors c'est Macron qui devra payer les conséquences. Là, la population sera intransigeante là-dessus.

  • chris-off
    chris-off     

    La France est un état idéaliste qui nous mène à la catastrophe depuis maintenant depuis plus de 10 ans !! Les djihadistes,femmes de djihadistes ,extrémistes islamiques,c' est à dire bc de monde sont tous ses soldats de la décadence !! et nous peuple français , seront bientôt Les futures victimes de la bien pensance françaises ... il n' y à plus d' avenir dans ce pays..

  • chris-off
    chris-off     

    La France est un état idéaliste qui nous mène à la catastrophe depuis maintenant depuis plus de 10 ans !! Les djihadistes,femmes de djihadistes ,extrémistes islamiques,c' est à dire bc de monde sont tous ses soldats de la décadence !! et nous peuple français , seront bientôt Les futures victimes de la bien pensance françaises ... il n' y à plus d' avenir dans ce pays..

  • slater13
    slater13     

    Les empêcher à tout prix de revenir en France...

  • SuperPlus
    SuperPlus     

    pete drire a raison... et pour ceux/celles se disent français retour en Syrie, Irak et ailleurs... Avant les traitres étaient passés par les armes....

Votre réponse
Postez un commentaire