nddl
 

Ce mardi, on apprenait qu'un homme avait eu la main arrachée par l'explosion d'une grenade lacrymogène sur le site de Notre-Dame-des-Landes. Le procureur général près la cour d'appel de Rennes a évoqué les conclusions d'un examen médical ce mercredi dans un communiqué. 

Votre opinion

Postez un commentaire