Police et gendarmerie devant le domicile des Daval, à Gray-la-Ville (Haute-Saône), le 17 juin 2019.
 

Lundi, la reconstitution criminelle a permis d'obtenir des aveux de Jonathann Daval pour la mort de sa femme Alexia. L'occasion d'expliquer comment cet acte de l'information judiciaire peut faire "sauter un verrou" chez les suspects.  

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire