× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER

"Qu'ils n'hésitent pas à parler": après le suicide de son fils policier, elle appelle les forces de l'ordre à confier leur mal-être

Préfecture de police de Paris, le 3 octobre 2019.
 

"Ce n'est pas une honte, ce n'est pas un aveu de faiblesse que de dire 'je ne vais pas bien'", déclare cette mère, qui dénonce également un manque de moyens dans les commissariats.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire