Le Palais de justice de Paris
 

Les trois accusés sont soupçonnés d'avoir fomenter un attentat contre des soldats du sémaphore de Béar, fin 2015, et d'avoir voulu se rendre en Syrie.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire