Georges Tron le jour de son procès, le 15 novembre 2018 à Bobigny
 

L’avocat général avait requis six ans de prison ferme contre l'ex-secrétaire d'État et maire en exercice de Draveil, Georges Tron, pour les viols de deux de ses anciennes employées.

Votre opinion

Postez un commentaire