coupat
 

Le tribunal se rendra à Dhuisy, en Seine-et-Marne, où des caténaires de lignes SNCF avaient été sabotés il y a dix ans. C'est ce qui a été annoncé ce mardi, lors du premier jour du procès de huit militants du "groupe de Tarnac", accusés d'avoir été à l'origine de ces dégradations. 

Votre opinion

Postez un commentaire