Grève des surveillants pénitentiaires
 

Vendredi, les syndicat majoritaire Ufap-Unsa a annoncé qu'il signerait l'accord du gouvernement, ouvrant la voie à une fin de crise. Mais les deux autres organisations principales, la CGT et FO, refusent toujours de signer le texte, déplorant l'absence de propositions sur l'évolution statutaire des personnels.

Votre opinion

Postez un commentaire