Prisons: les syndicats rejettent le plan du gouvernement, l'épreuve de force continue

Une banderole CGT à la prison de Vendin-le-Vieil
 

La CGT-Pénitentiaire et l'Ufap-Unsa ont annoncé ce samedi soir qu'ils ne signeraient pas le projet d'accord négocié avec le gouvernement. De sont côté, FO, qui s'est tenu à l'écart des négociations, a déjà appelé à "durcir" le ton.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • spirou
    spirou     

    Il est plus facile et plus valorisant pour Macron de se pavaner dans le monde entier plutôt que de se pencher sur les urgences de la France . Les matons manifestent sans violence et le gouvernement leur envoie les CRS . La méthode était plus douce a NDDL

  • haussaire
    haussaire     

    Tout d'abord tout le monde voudrait etre mieux payé et pour autant cette proffesion à du mal à recruter et ce nais pas en augmentant les salaires qu'il y aura plus de volontaires ce métier n'est malheureusement pas atractif pour les jeunes

  • spirou
    spirou     

    Pas d'argent pour les prisons et ses agents . Mais pour les J.O ,l'état s'endette

  • spirou
    spirou     

    Les surveillants de prison sont snobés par le GVT ,il a beaucoup plus de clémence et d'écoute envers les hors la loi de Notre Dame des landes

Votre réponse
Postez un commentaire