BFMTV

Prison avec sursis pour des policiers violents

Deux policiers ont été condamnés à des peines de quatre mois de prison avec sursis pour des violences volontaires sur un homme qu'ils avaient arrêté à Montfermeil (Seine-Saint-Denis) en 2008. Les condamnations ne seront pas inscrites dans leur casier judi

Deux policiers ont été condamnés à des peines de quatre mois de prison avec sursis pour des violences volontaires sur un homme qu'ils avaient arrêté à Montfermeil (Seine-Saint-Denis) en 2008. Les condamnations ne seront pas inscrites dans leur casier judi - -

PARIS (Reuters) - Deux policiers ont été condamnés jeudi à des peines de quatre mois de prison avec sursis pour des violences volontaires sur un...

PARIS (Reuters) - Deux policiers ont été condamnés jeudi à des peines de quatre mois de prison avec sursis pour des violences volontaires sur un homme qu'ils avaient arrêté à Montfermeil (Seine-Saint-Denis) en 2008.

Le tribunal correctionnel de Bobigny a ordonné que les condamnations ne soient pas inscrites dans leur casier judiciaire, ce qui leur permet de rester policiers.

Les juges les condamnent en outre à payer 3.600 euros de réparations et de frais de procédure.

Ces peines sont inférieures aux réquisitions du parquet, qui avait demandé des peines de trois à huit mois de prison avec sursis. Un troisième prévenu a été relaxé.

Ce jugement intervient dans un climat de vive tension entre les syndicats de police et la magistrature, après une autre condamnation le 10 décembre à des peines de prison ferme de sept policiers coupables de violences et de fausses accusations contre un homme qu'ils avaient arrêté.

Dans l'affaire jugée ce jeudi, le tribunal a sanctionné les coups de matraque portés dans le hall de son immeuble, à la cité des Bosquets, à Abdoulaye Fofana, étudiant de 21 ans. La scène a été filmée et diffusée sur internet.

Ces violences intervenaient dans le cadre d'une opération de police mouvementée dans le quartier, où les policiers disent avoir essuyé des jets de cailloux sur leurs voitures.

Thierry Lévêque, édité par Yves Clarisse