BFMTV

Préfecture de police: Michael Harpon a envoyé des messages évoquant la religion juste avant l'attaque

Le personnel de la préfecture a été évacué et le secteur a été bouclé par les forces de l'ordre après l'attaque au couteau

Le personnel de la préfecture a été évacué et le secteur a été bouclé par les forces de l'ordre après l'attaque au couteau - Martin Bureau / AFP

INFO BFMTV - Peu avant de passer à l'acte, l'assaillant de l'attaque au couteau de la Préfecture a envoyé des messages à sa femme, dans lesquels il faisait référence à la religion.

Deux jours après la tuerie à la Préfecture de police de Paris qui s'est soldée par cinq morts dont celle de l'assaillant, la piste terroriste est de plus en plus crédible, selon la justice. Alors que le parquet national antiterroriste (PNAT) est désormais en charge de l'enquête, des SMS troublants ont été retrouvés dans le téléphone portable de l'assaillant.

D'après des informations de BFMTV, Michael Harpon, âgé de 45 ans, a envoyé plusieurs messages une heure avant l'attaque à sa femme. Dans ces derniers, il évoque la religion, de façon assez confuse, telle que "Dieu me garde". Sa femme a essayé de le joindre à plusieurs reprises, en vain. 

En plus de l'exploitation des téléphones portables, d'autres éléments accréditent la thèse terroriste, notamment la proximité de l'auteur de l'attaque avec des personnes appartenant à la mouvance salafiste. Le procureur national antiterroriste, Jean-François Ricard, doit s'exprimer sur la question ce samedi à 16 heures lors d'une conférence de presse au tribunal de Paris.

Sarah-Lou Cohen